Jours de Carence Demande Réserver
kesslermuehle_logo_komplett_weiss_2023

L'histoire du moulin Kessler

La ferme de la Forêt-Noire "Kesslerhof

Le Kesslerhof compte depuis toujours parmi les grandes fermes de la commune d’Hinterzarten. La ferme d’origine a été construite au 12e siècle et peut donc s’enorgueillir de 700 ans de vie paysanne. La ferme et l’économie comprenaient le grenier, le moulin à moudre, le moulin à scier, le fournil et le Leibgedinghaus, qui se trouvaient sur le terrain de la ferme et formaient une unité économique avec le bâtiment principal.

Jusqu’à il y a quelques décennies, chaque ferme de la Forêt-Noire était un circuit d’autosuffisance, produisant tout ce dont le paysan et l’économie avaient besoin. Même les artisans sont entrés dans la maison. En 1784, le Kesslerhof a dû, par exemple, se résoudre à vendre ses biens. nourrir les personnes suivantes : fermier, fermière, enfants, 2 serviteurs, 2 bergers, 2 servantes et 6 personnes dans la maison et le bodygeding ; dans le moulin Kessler le meunier et le boulanger avec femme, enfants et servante.

Les paysans du Kesslerhof

Au 15e siècle, la famille Kessler était propriétaire de la ferme. En 1470 et 1580, Bartli et Peter Kessler et leurs épouses apparaissent à plusieurs reprises comme donateurs pour l’église « In der Zarten ». Cette famille a donné son nom à la ferme ; après elle, un Birkenberger apparaît pour la première fois en 1597. En 1608, 10 ans avant la guerre de 30 ans, Konrad Birkenberger est le premier paysan de ce nom. Depuis cette époque, la succession des propriétaires de la ferme est ininterrompue : 7 Birkenberger se sont succédé à la ferme en tant que fermiers.

Le grand incendie

En 1655, le dimanche du Funkensonntag, le dimanche suivant le carnaval général, appelé « Burefasnet », le Kesslerhof fut touché par un disque incandescent projeté particulièrement loin et incinéré jusqu’aux fondations. Dès le 1er avril de l’année suivante, la nouvelle maison était déjà remontée – une performance admirable si l’on considère qu’environ 1000 mètres cubes de bois rond, soit environ 275 troncs, sont utilisés pour la construction de cette maison dite « païenne ».

La construction d’une ferme faisait partie des grands travaux collectifs auxquels participaient de nombreuses personnes et artisans de la commune.

Le moulin Kessler original

Le moulin à moudre et le moulin à scier qui faisaient partie de la ferme se trouvaient sur le terrain de l’actuel hôtel Kesslermühle. Le paysan de la Forêt-Noire plantait, moulait et cuisait son pain lui-même. Le moulin a été mentionné pour la première fois en 1680. Il se composait à l’origine d’une petite maison avec une roue à eau, un arbre ondulé, une roue à peigne, un engrenage à pignons et des meules, qui a été agrandie au fil du temps pour devenir un bâtiment agricole avec une étable et un logement, dans lequel un « Müller und Beck » et sa famille géraient leur exploitation. Le moulin à scie situé au-dessus du moulin à meule était encore en fonction il y a 20 ans.

Les deux moulins étaient actionnés par l’énergie hydraulique fournie par le Zartenbach, qui traverse le terrain de la ferme. Ces moulins faisaient partie de l’unité économique fermée de la ferme de la Forêt-Noire et n’en ont été séparés que récemment par une vente.

Pension "Birkenberger

En 1920, Anton Birkenberger, le fils aîné de Conrad et Amalie Birkenberger, a hérité du moulin Kessler. Il a transformé de ses propres mains le moulin Kessler, vieux de 300 ans, en une petite pension. Avec sa femme Maria Birkenberger, il a géré la pension de 20 lits jusqu’en 1964, posant ainsi la première pierre de l’hôtel actuel.

La pension devient un hôtel

En 1965, Anton Birkenberger a légué la pension à son fils cadet Karl « Charly » Birkenberger, qui l’a gérée avec sa femme Renate et ses filles Ingrid et Claudia pendant de nombreuses années et l’a continuellement agrandie.

En 1966, la pension a été agrandie d’une aile secondaire. En 1970, l’ancien moulin Kessler a été brûlé de manière contrôlée pour des raisons économiques et les fondations de l’hôtel actuel ont été construites sur le même site, y compris une grande salle à manger, des chambres d’hôtes modernes et une piscine couverte. Le Kesslermühle a ainsi été l’un des premiers hôtels de la région à disposer de sa propre piscine couverte.

Au cours des années suivantes, de nombreuses autres mesures de construction ont été prises afin de pouvoir offrir aux clients le confort moderne d’un bel hôtel dans la Forêt-Noire. En 1998, un nouveau centre de bien-être confortable a été créé, avec un espace sauna luxueux et un nouveau hall.

La 3e génération à l'hôtel "Kesslermühle

Karl & Renate ont également transmis l’hôtel à la génération suivante et c’est ainsi que leur fille Claudia et son mari Bernd Meisinger ont repris l’entreprise familiale le 1er décembre 1999.

Ils ne se sont pas non plus reposés sur les lauriers des générations passées, mais améliorent et modernisent continuellement l’hôtel.

Le restaurant & l'aile des suites

En raison des 70 lits d’hôtes, l’espace dans le restaurant est devenu insuffisant et celui-ci a été agrandi en 2002. Aujourd’hui, il comprend de la place pour une centaine d’invités et offre, en plus du pavillon lumineux et spacieux, un bar où les invités peuvent terminer la journée en toute tranquillité.

En 2007, le Kesslermühle a fait un grand saut qualitatif : les clients peuvent désormais passer des vacances bien méritées dans des suites spacieuses. Après deux mois de fermeture, tout est prêt à temps pour le jour de l’ouverture, bien que les travaux de toiture soient fortement perturbés par des chutes de neige extrêmes.

Les années suivantes, les constructions et les agrandissements se sont poursuivis. En 2012, l’espace sauna a été agrandi et modernisé. En outre, le Kesslermühle s’est à nouveau doté d’un bar, qui avait dû céder sa place en 2002. En 2013, les salles de bains des chambres d’hôtes ont été modernisées et l’aile gauche a été surélevée d’un étage supplémentaire. Cinq chambres de la catégorie Schauinsland, qui offrent une vue parfaite sur le Kesslerhang, ont été ajoutées.

En 2018, une piscine extérieure à débordement a été ajoutée à l’espace bien-être et les jardins ont été aménagés de manière professionnelle. Tout cela est mentionné pour ne citer qu’une petite partie de toutes les rénovations et extensions que le moulin Kessler a reçues au fil des ans.

Hôtel bien-être

Entre-temps, l’espace bien-être comprend, en plus de la piscine couverte, une piscine extérieure à débordement, un vaste espace sauna avec 4 saunas différents, une cabine infrarouge, des bassins de plongée, des salles de repos et bien plus encore, un pavillon spa avec des produits et des soins de première qualité ainsi qu’un espace fitness avec des appareils modernes. Un magnifique jardin avec une vue imprenable a été aménagé autour de l’hôtel. Le Kesslermühle est devenu un hôtel bien-être régulièrement récompensé par 5 étoiles du bien-être.

4 étoiles Supérieur

Les investissements constants pour améliorer la qualité ne passent pas inaperçus : depuis 2014, le Kesslermühle est récompensé chaque année par 4 étoiles supérieures et offre à ses hôtes un luxe moderne qui ne laisse que peu de traces de l’ancien moulin de ferme, mais la nature autour du Kesslermühle n’a pas changé. Le Zartenbach murmure sa joyeuse chanson comme il y a 700 ans.

Et maintenant ?

Le moulin Kessler ne restera jamais figé, même aujourd’hui, on continue à planifier, à construire et à améliorer. Ainsi, Claudia et Bernd pourront bientôt affirmer en toute sincérité qu’ils ont une fois rénové toute la maison.

La nouvelle génération, avec Marie et Michel, se mêle également de tout et fait bouger les choses, notamment dans le domaine numérique – avez-vous déjà fait un tour sur notre page Facebook ou Instagram?

Ainsi, une chose est sûre : la roue du moulin ne s’arrête jamais au Kesslermühle !